Aller au contenu principal
Si vous êtes déjà membre, n'oubliez pas de renouveler votre cotisation pour 2022 forward
Projet humanitaire

Renaissance pour les femmes de Bukavu

Renaissance

 

 

 

Organisme exécutant le projet humanitaire

Dénomination

Renaissance pour les femmes de Bukavu.

Siège social/adresse

Regelsbruggestraat 65
9300 Aalst

Contact

Guy Verhulst
verhulst_guy@hotmail.com

Activités et objectifs

Renaissance

La Fondation Renaissance améliore les soins médicaux prénataux prodigués aux femmes enceintes de certains territoires de la province du Sud-Kivu, République Démocratique du Congo, depuis le début du projet. Les activités de Renaissance soutiennent les organisations et institutions locales de la région de Bukavu impliquées dans les consultations prénatales. 

Ce soutien depuis le début du projet a consisté en l’achat des appareils médicaux indispensables au fonctionnement de la consultation prénatale, à la formation des prestataires de soins prénataux, en ce compris l’échographie, et au soutien à d’autres initiatives pouvant améliorer la santé des femmes enceintes. 

Par ailleurs, l’accent a également été placé sur les différentes étapes de l’accouchement. La Fondation Renaissance répond à l’objectif d’optimiser les infrastructures, l’organisation et la qualité des soins obstétricaux.

Construction d’une nouvelle maternité à l’Hopital Général de Référence de Mukongola à Kabare

  • 2500 à 3000 accouchements par an
  • situation actuelle
    • maternité, salle de travail, salle de césarienne et salle d’accouchement en mauvaise état
    • surface de toutes les parties beaucoup trop petite
    • agrandissement de la structure actuelle n’est pas possible
  • terrain appartient en principe au diocèse mais concession pour le BDOM
  • la maternité doit se situer à coté du bâtiment actuel, il faut un passage entre les deux
  • le terrain de l’hôpital est assez grand, donc il y a peu de problèmes pour un bâtiment de +/- 250 m carré
  • les panneaux solaires que Renaissance a installés peuvent servir et doivent suffire
  • Kabare à 30 à 40 minutes de Bukavu, accès difficile en saison de pluie

Activités

  1. Electricité :

    Pour améliorer l’échographie prénatale et la qualité des résultats obstétricaux, il faut disposer d’appareils d’échographie et de monitoring fœtal. Ces appareils ne fonctionnent pas sans électricité. Et ceci constitue souvent un problème. L’installation par exemple d’un système avec des panneaux solaires afin de pourvoir en permanence la salle d’accouchement en électricité est un des points d’action à envisager et à accomplir.

     
  1. Achat et installation des panneaux solaires pour la fourniture électrique des salles d’accouchement, des salles de césarienne et des maternités.
  2. Contrôle régulier de l’entretien périodique.

     
  1. Appareils médicaux pour les soins prénataux et pour les soins en salle d’accouchement.

Il n’y a pas (assez) de couveuses à Bukavu.

  1. Monitoring fœtal.
  2. Echographie
  3.  Table de réanimation pour les nouveau-nés.
  4. Matériel chirurgicale pour les césariennes.
     
  1. Formations théoriques et pratiques en collaboration avec les institutions d’enseignement médical de Bukavu et les instances officielles.
     
  1. Formations tant théoriques que pratiques pour les gynécologues, les médecins, les accoucheuses, les sages-femmes et le personnel des centres de santé qui font les consultations prénatales. Ces formations par hôpital ou par zone de santé porteront entre autres sur l’utilisation de appareils (voir supra) et les techniques obstétricales.
  2. Formations des formateurs.
  3. Interventions dans les formations continues.
     
  1.  Amélioration l’allaitement
     
  1. Formation théorique du personnel : problèmes médicaux liés à l’allaitement et amélioration du stockage du lait maternel.
  2. Informations pour les femmes enceintes.
     
  1. Organisation d’une consultation prénatale
     
  1. Carnets de consultation pour suivi médical
  2. Formation du personnel
  3. Promotion des séances d’informations pour les femmes enceintes. Ces dernières seront données par le personnel local.
     
  1. Initiation d’un débat sur l’organisation des soins de santé, plus particulièrement dans le domaine de la grossesse et de l’accouchement avec les responsables locaux ( Ministre de la santé, médecins- chefs de zone, médecins directeurs, responsables du BDOM, responsables des universités).
     
  1. Centralisation des accouchements dans les hôpitaux et prise des mesures pour éviter tout accouchement dans les centres de santé.
  2. Combat contre la médecine alternative.
  3. Uniformisation des protocoles médicaux et prise en charge des pathologies obstétricales dans les différents hôpitaux de la région.
  1. Mise en place d’un système d’enregistrement de données : base de données médicales par hôpital.
  2. Organisation d’un congrès ou colloque dans le but d’un partage de connaissances / expériences ( 1 fois/ 2 ans).
  3. Campagne de sensibilisation de la population aux conséquences néfastes de la médecine alternative (Radio/ affiches).

Besoins 

Ressources humaines

Gynécologues, sages femmes.

Expertise technique

Biotechnicien.

Matériel et équipement 

Pour nouvelle maternité

  • Monitoring fétal, échographie
  • Table réanimation pour nouveau-né
  • Installations pour pannaux électriques
  • Table d’opération (césariennes)
  • Matériel chirurgical pour césariennes

Renaissance (1)          Renaissance (2)

Renaissance (3)          Renaissance (4)

Devenez membre CRGOLFB

Accès gratuit à la plupart des événements

Réductions aux événements de partenaires et entrée gratuite aux congrès du CRGOLFB si vous êtes préalablement inscrit.

Accès aux présentations des congrès

Compte utilisateur donnant accès aux présentations sur le site

Accès et réductions aux formations

Réductions aux formations de partenaires et accès aux vidéos de l'enseignement universitaire de l'EIUGO

En devenant membre, vous prenez aussi part à notre vocation de formation continue et aux groupes de travail qui s’attachent à répondre aux questions d’actualité de notre domaine.

Je veux m’inscrire